Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jet Aviation prévoit de supprimer 250 emplois supplémentaires à l'aéroport de Bâle-Mulhouse d'ici à la fin de l'année. A terme, la société de services aéroportuaires devrait employer quelque 1000 salariés sur son site rhénan.

Une phase de consultation du personnel va débuter. Elle finira le 13 juin, a indiqué mardi l'entreprise. Jet Aviation communiquera le résultat ainsi que le nombre final de réduction du personnel le 22 juin.

Afin de continuer à améliorer sa compétitivité, Jet Aviation va se réorganiser à Bâle en deux entités distinctes pour l'aménagement intérieur et la maintenance. La mesure est motivée par le contexte économique difficile, à savoir un ralentissement généralisé de l'industrie ainsi que la force du franc.

Frontaliers les plus touchés

Les emplois seront biffés au sein de la direction, de la production et des fonctions de support tant dans le secteur de l'aménagement intérieur que dans celui de la maintenance. Les frontaliers français risquent d'être les plus touchés car ils représentent plus de 60% des effectifs du site.

La société avait déjà annoncé en septembre la suppression de 300 emplois à Bâle face à la cherté du franc et la baisse des commandes. Elle avait également relevé le temps de travail hebdomadaire de 42,5 à 45 heures sans augmentation de salaire à partir de janvier 2012.

Jet Aviation transforme des avions et jets classiques en véritables palaces volants pour clients fortunés. Filiale de l'américain General Dynamics, la compagnie compte environ 5000 employés dans le monde.

ATS