Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un publicitaire suisse, accusé d'incitation à la haine en Autriche, a été acquitté vendredi par le tribunal de Graz (A). Il était poursuivi pour avoir lancé un jeu invitant à détruire virtuellement des minarets et des mosquées. Le procureur va faire recours.

Appelé "Mosche baba" ("bye bye mosquées"), le jeu avait provoqué un scandale après son lancement sur le site Internet du parti de la liberté autrichien (FPÖ). Il a été interdit peu après par le parquet de Graz en application d'une loi sur les médias.

Campagne de l'UDC

Le publicitaire était déjà à l'origine d'une campagne contre les minarets en Suisse pour le compte de l'UDC. Il avait mis en ligne un jeu similaire.

Principal accusé au procès, le politicien autrichien d'extrême-droite et chef du FPÖ de la province de Styrie Gerhard Kurzmann a lui aussi été acquitté.

ATS