Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les jeunes socialistes (JUSO) veulent légiférer contre la spéculation sur les denrées alimentaires. Les délégués de la formation ont décidé à l'unanimité samedi à Lucerne de lancer une initiative en ce sens.

L'initiative fédérale populaire demande à la Confédération de légiférer sur la lutte contre la spéculation avec des matières premières agricoles et des produits alimentaires, ont indiqué les jeunes socialistes dans un communiqué. Les initiants veulent "stopper des formes répugnantes de faire du profit".

Les spéculations sont inutiles et se font au détriment des plus pauvres. Elles sont particulièrement révoltantes lorsqu'il s'agit de nourriture, écrivent les JUSO. La Suisse est particulièrement concernée, une grande partie des spéculations alimentaires y étant traitée et les plus grands négociants en matières premières du monde y ayant leur siège.

Recommandations pour le 23 septembre

Une grande majorité des délégués du parti s'est aussi ralliée à la direction des Jeunes socialistes en faveur du référendum contre les accords fiscaux avec l'Allemagne, la Grande-Bretagne et l'Autriche. Cette décision va à l'encontre de celle du Parti socialiste.

Les JUSO se sont prononcés contre l'initiative "sécurité du logement à la retraite" soumise au vote le 23 septembre. Ils sont en revanche favorables aux deux autres objets, soit l'initiative "protection contre le tabagisme passif" et l'arrêté fédéral sur la promotion de la formation musicale des jeunes.

ATS