Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Le canton de Genève soutient officiellement la candidature d'Annecy pour l'organisation des Jeux olympiques d'hiver 2018. Si la ville française en compétition avec Munich (D) et PyeongChang (Corée du Sud) n'était pas retenue, Genève essaierait de décrocher les jeux en 2022.
"On joue sur les deux tableaux", a expliqué jeudi le président du Conseil d'Etat Mark Muller à l'occasion du point de presse hebdomadaire du gouvernement. Les chances d'accueillir les jeux dans la région sont ainsi doublées ou triplées, selon le conseiller d'Etat libéral.
En attendant, le soutien genevois à la candidature d'Annecy est sans réserve, selon M.Muller. Le Conseil d'Etat a ainsi écrit au Comité international olympique (CIO) et au Comité de candidature d'Annecy 2018 pour notamment leur apporter des garanties sur la coordination avec la France en matière de sécurité, d'accueil aéroportuaire ou de disponibilité hôtelière.
Ce soutien intervient alors que la candidature d'Annecy vient de subir un sérieux revers avec la démission de son directeur Edgar Gropiron. L'ex-champion olympique de ski de bosses a jeté l'éponge le 12 décembre estimant que le budget d'organisation n'était pas suffisant. L'attribution des jeux sera révélé en juillet prochain par le CIO.
En Suisse, les Grisons et le Valais s'intéressent aussi à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver de 2022, voire de 2026. Les Jeux olympiques d'hiver se sont déroulés deux fois en Suisse: St-Moritz (GR) en 1928 et en 1948.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS