Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La saison 2016 se présente sous les meilleurs auspices pour les athlètes suisses.

Douze d'entre eux sont en effet déjà qualifiés pour les JO de Rio (plus le relais féminin) et 37 ont obtenu à ce jour les minima pour les Championnats d'Europe à Amsterdam, début juillet. Voilà une douzaine d'années au moins que Swiss Athletics n'avait pas vu une telle évolution et de telles perspectives.

"L'été s'annonce passionnant, et nous aurons des chances de médailles à Amsterdam", a relevé le chef du sport d'élite Peter Haas lors de la conférence de presse annuelle de la fédération à Berne. Pour Rio, parler de podium est pour l'heure tabou, mais les chances de finale sont réelles. L'athlétisme suisse dispose de six atouts majeurs: Nicole Büchler, no 1 européenne à la perche, Kariem Hussein, champion d'Europe en titre du 400 m haies et pas loin des meilleurs Américains, Selina Büchel, championne d'Europe en salle du 800 m, Lea Sprunger, qui s'apprête à bouleverser la hiérarchie sur 400 m haies, Tadesse Abraham, no 2 européen sur marathon et semi-marathon, et Mujinga Kambundji, étoile du sprint continental.

La quantité est également au rendez-vous. Le nombre de licenciés, en particulier chez les jeunes, est reparti à la hausse. Et surtout, l'élite s'est élargie. Swiss Athletics s'attend à une cinquantaine de sélectionnés pour Amsterdam, dans les eaux des 53 qualifiés aux Européens de Zurich en 2014. Et aux Jeux de Rio, "nous devrions avoir entre 15 et 18 athlètes", a calculé Peter Haas. Il reste deux mois aux Suisses pour décrocher les limites.

Swiss Athletics a par ailleurs trouvé un nouveau sponsor principal pour l'ensemble des Championnats de Suisse, à savoir UBS, qui accroît encore son engagement déjà important en faveur de l'athlétisme helvétique.

ATS