Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La "dame de fer" a encore frappé. La Hongroise Katinka Hosszu, 2 jours après avoir pulvérisé le record du monde du 400 m 4 nages, a conquis sa 2e médaille d'or a Rio en dominant le 100 m dos (58''45).

La boulimique nageuse de Pecs, connue pour cumuler les compétitions été comme hiver, a devancé l'Américaine Kathleen Baker et un duo composé de la Canadienne Kylie Masse et de la Chinoise Fu Yanhui, troisièmes ex aequo. Elle a hérité de son surnom de "dame de fer" en raison de sa propension à nager et à gagner de nombreuses. Elle est sans conteste l'athlète la plus polyvalente de la natation actuelle, hommes et femmes confondus, elle qui compte aussi cinq couronnes mondiales à son palmarès. Mais sa deuxième médaille d'or à Rio, deux jours après qu'elle a abaissé de près de deux secondes et demie son record du 400 m 4 nages, a été accueillie par des sifflets nourris.

La dernière Hongroise championne olympique de la spécialité était Krisztina Egerszegi (en 1992).

Sun Yang a décroché le titre sur 200 m nage libre. Au terme d'une fin de course magistrale, le géant chinois (1m98) a ajouté une troisième couronne à ses titres conquis sur 400 et 1500 m il y quatre ans à Pékin.

En 1'44''65, Sun a devancé le Sud-Africain Chad Le Clos (1'45''20) et l'Américain Conor Dwyer (1'45''23). Parti comme un boulet, Le Clos a payé dans la dernière longueur sa débauche d'énergie initiale. Le tenant du titre, le Français Yannick Agnel, avait été éliminé en séries et annoncé dans la foulée son retrait de la compétition.

L'Américaine Lilly King s'est adjugé le titre olympique du 100 m brasse en 1'04''93. Ce record olympique lui a permis de devancer assez nettement la Russe Yulia Efimova, 2e en 1'05''50, qui n'avait été admise qu'in extremis à participer à ces Jeux en raison du scandale du dopage qui frappe son pays. Sa présence a été accueillie par des sifflets. Le bronze est revenu à l'Américaine Katie Meili (1'05''69). Avec ce titre, Lily King, 19 ans, ouvre son palmarès international.

Ryan Murphy est devenu champion olympique du 100 m dos en s'approchant à 0''03 du record du monde, en 51''97. Il a confirmé l'hégémonie américaine sur cette épreuve aux JO. Murphy a devancé sur le podium le Chinois Xu Jiayu (2e en 52''31) et son compatriote David Plummer (3e en 52''40).

Les Etats-Unis ont remporté 15 titres olympiques du 100 m dos, dont les six derniers, et gagné la moitié des médailles olympiques distribuées dans cette épreuve (37 sur 73).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS