Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Michael Phelps a décroché mercredi son visa pour les JO 2016 de Rio (5-21 août), son cinquième et dernier rendez-vous olympique. L'Américain devrait y agrandir son incroyable collection de médailles.

Le sportif le plus titré de l'histoire olympique (18 titres) sera bien à Rio: il est déjà assuré de participer au 200 m papillon après sa victoire sur la distance lors de la quatrième journée des sélections olympiques américaines d'Omaha (Nebraska).

Michael Phelps a trouvé beaucoup à redire à sa finale remportée en 1'54''84, avec 0''97 d'avance sur son premier poursuivant. Mais l'essentiel n'est pas le chrono, comme il l'a admis lui-même. "Je ne me suis pas bien senti lors des séries et des demi-finales, pareil (mercredi) soir en finale, mais le plus important était d'obtenir ma qualification", a-t-il insisté.

"Avec tout ce qui s'est passé, réussir ce retour en compétition, c'est sans doute ce que j'ai réalisé de plus difficile dans ma carrière", a apprécié Phelps (31 ans jeudi), qui revient en effet de loin: il avait mis un terme à sa carrière après les JO 2012 de Londres, écoeuré d'avoir passé la moitié de sa vie dans des bassins de natation, avant de replonger début 2014.

L'ogre de la natation veut réussir à Rio des adieux en or. Déjà assuré de participer au "200 pap", où il a remporté l'or en 2004 et 2008 mais "seulement" l'argent en 2012, il vise également des qualifications sur 100 m papillon et 200 m quatre nages, épreuves dont il est le triple champion olympique en titre.

"Cela va me permettre de finir ma carrière en beauté comme je l'espérais, c'est important pour moi", a souligné Phelps, qui n'a jamais caché que les JO 2012 avaient été un calvaire malgré ses deux titres olympiques. Avec ses participations attendues à deux, voire trois relais, il pourrait repartir de Rio avec six médailles de plus dans ses bagages.

ATS