Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

JO 2026: Calgary reste en course, en attendant le référendum

La ville de Calgary a voté mercredi en faveur du maintien de sa candidature aux JO 2026, rejetant de justesse une motion l'appelant à jeter l'éponge en raison d'un différend financier avec Ottawa.

Un referendum populaire aura lieu le 13 novembre.

Les Calgariens auront ainsi le dernier mot et décideront si leur ville reste ou pas dans la course contre Milan et Stockholm pour décrocher les Jeux olympiques d'hiver 2026, près de quatre décennies après avoir organisé ceux de 1988. La Suisse espérait elle aussi organiser ces JO 2026 mais la candidature de Sion n'a pas passé la rampe du vote populaire en Valais en juin dernier.

Cette décision met fin à une crise provoquée le week-end dernier par le maire de la ville, Naheed Nenshi. Ce dernier avait créé la surprise en écrivant au Premier ministre Justin Trudeau pour lui demander de "trouver un accord d'ici lundi" sur le partage des coûts entre Ottawa, la province et la ville, faute de quoi il retirerait sa candidature.

Les discussions se sont poursuivies jusque tard lundi mais, mardi, le comité municipal chargé d'organiser la candidature de Calgary jugeait les efforts promis par Ottawa insuffisants. Et proposait au conseil municipal de se prononcer mercredi sur une motion visant à renoncer purement et simplement aux JO, jugés trop coûteux pour les contribuables calgariens.

Ayant organisé les JO d'hiver de 1988, Calgary dispose déjà d'infrastructures olympiques, mais des travaux supplémentaires restent nécessaires. Ils sont estimés à plus de cinq milliards de dollars canadiens (3,8 milliards de francs), dont plus de la moitié financée par des fonds publics.

La ville hôte des Jeux d'hiver 2026 sera désignée en juin 2019 à Lausanne.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.