Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil fédéral croit mordicus à la tenue de Jeux Olympiques d'hiver aux Grisons en 2022. Faisant fi des critiques, il a demandé au Parlement de libérer d'abord 30 millions de francs pour la campagne de candidature, puis un milliard à titre de participation au déficit prévu.

Le gouvernement a pris connaissance mercredi des avis exprimés par les milieux intéressés lors d'une brève audition en octobre. Sa conclusion: la majorité se montre "en principe" favorable à l'organisation de Jeux olympiques d'hiver en Suisse.

Parmi les partis politiques, à l'exception du PBD, aucun ne s'est cependant dit prêt à accorder un chèque en blanc aux JO de St-Moritz. La réponse du Conseil fédéral est sibylline: "le projet est actuellement au stade de l'examen de faisabilité. Il n'existe à ce jour aucune étude conceptuelle, et moins encore de planification détaillée", a-t-il averti dans son message au Parlement.

Le gouvernement prend néanmoins ses précautions. S'il apparaît, lors de l'élaboration du dossier de candidature, que ce milliard n'est pas suffisant, le "Conseil fédéral retirerait son soutien au projet".

Votations

La candidature devra cependant passer bien d'autres écueils. Premier entre tous, le feu vert du Grand conseil grison en décembre. Le soutien de la population des Grisons, qui se prononcera le 3 mars 2013, constitue une autre condition sine qua non.

Les Chambres fédérales sont appelées à accorder 30 millions pour la campagne de candidature, dont les coûts sont évalués à 60 millions. Le reste devrait être financé à parts égales par les Grisons et Swiss Olympics.

Fin 2014, le CIO sélectionnera trois candidats et fixera le choix définitif en juin de l'année suivante. Jusqu'ici, sept autres villes ont annoncé un intérêt: Munich, Barcelone, Nice, Oslo, Cracovie et Zakopane (Pologne), Braso (Roumanie) et Lviv (Ukraine).

La facture totale est estimée à 2,8 milliards. L'expertise financière prévoit des recettes de 1,5 milliard; il reste donc un trou de 1,3 milliard à combler. Le Conseil fédéral demande au Parlement d'assumer un découvert d'un milliard au plus.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS