Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La rue Paul Grüninger a été inaugurée ce lundi en Israël.

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a inauguré lundi la rue Paul Grüninger dans la ville côtière israélienne de Rishon Lezion. L'ancien commandant de la police st-galloise a permis de sauver des centaines de réfugiés juifs lors de la 2e Guerre mondiale.

En inaugurant cette rue, la Suisse et Israël saluent l'engagement de Paul Grüninger (1891-1972), qui a permis à des centaines de réfugiés juifs d'entrer en Suisse pendant la 2e Guerre mondiale, en leur fournissant de faux papiers. Ces personnes ont été sauvées des chambres à gaz du régime nazi, a rappelé le conseiller fédéral.

La politique d'asile restrictive de la Suisse, avant tout entre les années 1938 et 1942, est "très vraisemblablement le moment le plus sombre de notre histoire", a déclaré Johann Schneider-Ammann le dernier jour de son voyage au Proche-Orient.

Pour protéger des centaines de Juifs et d'autres réfugiés, l'ex-commandant st-gallois a désobéi aux instructions de la Confédération et aux lois. En 1939, il est licencié sans préavis de son poste de commandant par le gouvernement st-gallois.

Il est condamné en 1940 pour falsifications de documents et violation de ses devoirs administratifs. Il vivra dans la pauvreté jusqu'à sa mort.

Source d'inspiration

Paul Grüninger a décidé que ses valeurs éthiques étaient plus importantes que son devoir de commandant de police. Il a placé son humanité au-dessus de sa carrière, de son statut social ou de sa santé personnelle, a ajouté le conseiller fédéral.

Son exemple reste une source importante d'inspiration. Celui qui désobéit, s'il est confronté au crime et à l'injustice, sauve des vies, a déclaré le chef du Département de l'économie, de la formation et de la recherche.

L'enseigne de la rue Paul Grüninger a été inaugurée en présence du maire de Rischon Lezion, Dov Zur, et de Jacques Picard, professeur d'histoire générale et juive et des cultures modernes de l'Université de Bâle et membre du conseil de la fondation Paul Grüninger. En Suisse, il y a trois lieux qui évoquent le nom de Grüninger.

Le maire de la ville, Dov Zur, a déclaré qu'il est important de se souvenir du courage et de la bravoure de Grüninger, spécialement actuellement où l'antisémitisme et les partis d'extrême-droite ont le vent en poupe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS