Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Johann Schneider-Ammann achève sa tournée en zone Mercosur

Johann Schneider-Ammann sort d'un périple de six jours à travers quatre pays du Mercosur, ici lors de son étape uruguayenne.

KEYSTONE/AP/MATILDE CAMPODONICO

(sda-ats)

Johann Schneider-Ammann a achevé samedi en Argentine un périple de six jours qui a conduit le conseiller fédéral dans quatre pays du Mercosur. Le ministre de l'économie a visité une ferme spécialisée dans la sélection de bovins.

La visite a constitué le point final du voyage de Johann Schneider-Ammann en Amérique du Sud. Située à 180 kilomètres de Buenos Aires, la société qui exploite la ferme vise notamment à constituer une race adaptée aux conditions du réchauffement climatique, a appris l'ats auprès d'Erik Reumann, porte-parole du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

La délégation composée de représentants de la politique, de l’économie, et de la science et de l’éducation, ainsi que pour la première fois, de l’agriculture, a eu un aperçu de l’élevage de bœufs et des contraintes particulières de cette activité très importante pour l’économie de l’Argentine.

Vendredi, le chef du DEFR a rencontré le ministre argentin des affaires étrangères, Jorge Faurie, a relevé dimanche Erik Reumann. L’état des négociations entre le Mercosur et l’Association européenne de libre-échange (AELE) a constitué le thème central des entretiens. Le Mercosur constitue un marché de plus de 260 millions de consommateurs.

Accord équivalent

Le conseiller fédéral a encore souligné que la Suisse avait besoin d’un accord qui soit équivalent ou proche de celui que le Mercosur négocie parallèlement avec l’Union européenne (UE). Cet aspect est indispensable pour que les producteurs suisses, en particulier les sous-traitants du secteur automobile brésilien, ne soient pas désavantagés par rapport à leurs concurrents européens.

Le ministre argentin des affaires étrangères a expliqué que les négociations avec l’UE ont bien avancé, mais n’a pas caché que les négociateurs discutent actuellement des thèmes les plus délicats pour les deux parties. Il a toutefois réitéré la détermination de l’Argentine d’aboutir à un résultat et d’améliorer son intégration dans les marchés internationaux.

Le ministre de la production, Francisco Cabrera, et le secrétaire du commerce ont affiché le même intérêt au cours d’un déjeuner commun avec Johann Schneider-Ammann.

Economie argentine

Dans un séminaire au palais Saint-Martin, à Buenos Aires, qui dépend du ministère argentin des affaires étrangères, le conseiller fédéral et la délégation suisse ont pu rencontrer des responsables de l’économie ainsi que des représentants d’entreprises privées, qui leur ont donné un panorama des opportunités offertes par le marché argentin.

Parallèlement, les membres de la délégation scientifique ont participé à un symposium sur la coopération scientifique et académique ainsi que sur l’innovation, organisé avec le ministère argentin de la science et de la technologie. Une visite de l’Institut national de la technologie agricole et de la pêche (INTA) a complété le volet scientifique de la visite en Argentine.

Une visite de six jours

Johann Schneider-Ammann a quitté l’Argentine, achevant un périple de six jours, qui a débuté au Brésil avant de le mener au Paraguay et en Uruguay. L’objectif était de recueillir des informations de première main sur les économies des pays membres du Mercosur et de favoriser les échanges entre les différentes délégations composant la mission.

L’UE est en train de conclure un accord de libre-échange avec le Mercosur, qui pourrait désavantager les entreprises suisses par rapport à leurs compétiteurs de l’UE. Pour cette raison, la Suisse s’efforce dans des négociations dans le cadre de l’AELE, qui comprend aussi la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein, de conclure un accord d’accès préférentiel au marché du Mercosur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.