Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

John Kerry effectue sa troisième visite au Nigeria en moins de deux ans (archives).

KEYSTONE/EPA/DANIEL IRUNGU

(sda-ats)

John Kerry, en visite mardi dans le nord du Nigeria, a félicité l'armée nigériane dans sa lutte contre Boko Haram. Le secrétaire d'Etat américain a cependant mis en garde les soldats contre les abus contre les droits de l'homme.

"La répression entraîne la défiance, elle entraîne le mépris et engendre des terroristes" a déclaré John Kerry dans son discours, alors qu'il rendait visite au sultan de Sokoto, autorité locale et religieuse dans l'extrême nord du Nigeria.

"Votre pays a récupéré le contrôle d'une grande partie de son territoire", a souligné le secrétaire d'Etat. Mais pour un combat "efficace" contre la "violence extrême", "l'armée doit renforcer son engagement envers les valeurs que défendent cette région et le Nigeria dans son ensemble: l'intégrité, la bonne gouvernance, l'éducation, la compassion, la sécurité et le respect des droits de l'Homme".

De nombreuses ONG ont à plusieurs reprises accusé les troupes nigérianes d'avoir usé d'une force excessive ou d'avoir commis des crimes extra-judiciaires contre des supposés insurgés de Boko Haram.

"Cela demande beaucoup d'efforts et une bonne gouvernance" de se battre contre "le terrorisme", a ajouté John Kerry. Le secrétaire d'Etat a assuré que Washington continuera sa coopération militaire et humanitaire avec le Nigeria.

Début août, le gouvernement américain avait annoncé ajouter 37 millions de dollars (35,6 millions de francs) supplémentaires d'aide au nord-est du Nigeria pour répondre à la grave crise alimentaire causée par l'insurrection de Boko Haram. L'enveloppe s'ajoute aux 318 millions de dollars déjà versés depuis 2015 par Washington en soutien humanitaire à la région, ce qui en fait le plus gros contributeur international.

Nombreuses rencontres

M. Kerry a rencontré mardi plusieurs leaders islamiques. Il a invité les différentes religions à "se comprendre" et se battre ensemble contre "l'ignorance". La veille, dans l'Etat voisin de Zamfara, huit personnes ont été tuées par la foule pour avoir tenté d'aider un homme accusé de blasphème.

John Kerry effectue sa troisième visite au Nigeria en moins de deux ans. Il a ensuite rencontré M. Buhari dans la capitale fédérale, félicitant le président élu l'an dernier pour son "bon départ à tous les niveaux de gouvernement". Le dirigeant nigérian a promis de poursuivre sa lutte contre la corruption, une de ses priorités, "dans le respect de la loi".

Mercredi, le secrétaire d'Etat doit rencontrer des représentants d'ONG locales de lutte contre la corruption, l'une des priorités du gouvernement Buhari, avant de gagner l'Arabie Saoudite où il sera question du conflit yéménite, de la guerre en Syrie et de la lutte contre le groupe Etat islamique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS