Toute l'actu en bref

Monthey a conquis son troisième titre de champion de Suisse face aux Lions de Genève. Un sacre particulier après les événements de la finale de la Coupe de Suisse à l'Arena en avril dernier.

"On avait trop envie, on voulait se venger de Genève depuis cette finale de la Coupe et il n'y avait pas de plus grande motivation." Jonathan Dubas n'a pas caché sa motivation au moment de fêter ce titre. Lors de la remise du trophée, le président de Swiss Basketball Giancarlo Sergi a été accueilli par des "Sergi démission" en provenance des nombreux supporters valaisans présents à la salle du Pommier.

Pour comprendre cette rancoeur, il faut remonter aux sanctions qui ont été prononcées à l'égard des joueurs et des dirigeants chablaisiens après la finale de la Coupe de Suisse perdue d'un point à l'Arena le 8 avril 77-78 face aux Lions de Genève. Les Valaisans ont pris cela pour de l'acharnement.

Interrogé à la descente du podium, le président du club valaisan Christophe Grau a préféré la joie du titre à un quelconque esprit de revanche: "Je ne suis pas quelqu'un de revanchard. Le titre est chez nous et ça on ne pourra pas nous l'enlever. Ce que l'on réalise cette saison est exceptionnel avec ce doublé Championnat/Coupe de la Ligue. On a fait trois finales et on en remporte deux, ce n'est pas la fin du monde."

Pour Jonathan Dubas, ce n'est pas seulement la finale qu'il faut mettre en exergue, mais les play-off dans leur ensemble: "Personne ne croyait en nous. On a su inverser la tendance et tout le monde a contribué à cette victoire. Contre Lugano et en finale contre les Lions alors que l'on était mené 2-1 dans la série. On n'était pas favori au début de la saison, mais je crois que l'on a prouvé que l'on était la meilleure équipe. En plus, réaliser ça pour le 50e anniversaire du club, c'est spécial. On a toujours respecté l'adversaire. Par exemple, on aurait pu frapper Ballard sur son bandage au bras mais on vaut mieux que ça. On a une éthique."

ATS

 Toute l'actu en bref