Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Amman - Des affrontements entre supporters de football de deux communautés ont fait entre 150 et 300 blessés vendredi à Amman. Les violences entre supporters rivaux sont fréquentes en Jordanie. Elle reflètent souvent les divisions ethniques dans le pays, entre la majorité d'origine palestinienne et les Jordaniens.
Les violences ont commencé à la fin de la rencontre ayant vu al-Wihdat, l'équipe la plus populaire dans la communauté palestinienne de Jordanie, battre al-Faisali, un terreau du nationalisme jordanien.
Selon les autorités, 150 personnes dont 25 policiers ont dû être emmenées à l'hôpital. Le personnel hospitalier a fait état de 250 à 300 blessés.
Gaz et issues ferméesLe président du Whidat a parlé d'un "massacre conduit par les forces de l'ordre, qui ont agi sans réfléchir". Des témoins accusent la police d'avoir empêché les supporters du Whidat de quitter le stade alors que leurs rivaux leur lançaient des pierres de l'extérieur.
Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes contre la tribune des supporters d'origine palestinienne, tout en fermant les issues du stade, ce qui a provoqué une énorme bousculade. La barrière métallique entre les tribunes et la pelouse s'est ensuite effondrée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS