Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Les Israéliens se sont figés lundi à 10h00 locales (09h00 suisses) pendant deux minutes au son des sirènes qui ont retenti à l'occasion du Jour de la Shoah. L'Etat hébreu commémore les six millions de victimes juives du nazisme durant la Deuxième Guerre mondiale.
La veille, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dénoncé une indifférence du monde face aux menaces de l'Iran à l'encontre d'Israël. "Nous n'entendons pas les protestations qu'on pourrait attendre. Le monde poursuit sa vie comme si de rien n'était" alors que l'Iran "intensifie ses efforts pour se doter d'armes nucléaires et menace de rayer Israël de la carte", a-t-il déclaré.
Les diverses antennes de la radio israélienne consacraient lundi toutes leurs émissions à des témoignages sur les horreurs de la Shoah. Diverses autres cérémonies sont prévues, notamment dans les kibboutzim (agglomérations collectivistes) Yad Mordechaï et Lohamé Haguetaot créés par des survivants du génocide nazi.
Quelque 207'000 rescapés de la Shoah vivent actuellement en Israël, dont beaucoup d'octogénaires souvent démunis.
Selon un institut israélien de recherches sur l'antisémitisme, le nombre des "incidents antisémites" relevés à travers le monde a augmenté de 100% en 2009 par rapport à l'année antérieure.
Dans son rapport annuel sur les droits de l'Homme publié en mars, le gouvernement américain a indiqué qu'en 2009 "les formes traditionnelles et nouvelles de l'antisémitisme ont continué de progresser" dans le monde, "avec un pic pendant le conflit à Gaza pendant l'hiver 2008-2009".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS