Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les dédales du nouveau musée du Louvre à Abu Dhabi

KEYSTONE/EPA/MARTIN DOKOUPIL

(sda-ats)

Dix ans après le lancement du projet, le Louvre Abu Dhabi a été inauguré en grande pompe mercredi en présence d'Emmanuel Macron. Cet implant de la culture française en Orient se veut être "un musée universel" doté d'un message de tolérance.

Conçu par l'architecte Jean Nouvel, le musée est situé sur l'île de Saadiyat à Abu Dhabi, capitale des Emirats arabes unis. Il ouvrira ses portes au public samedi. Quelque 5000 visiteurs sont attendus dans les premiers jours, selon le président de l'Autorité de la culture et du tourisme d'Abu Dhabi, Mohammed al-Moubarak.

Ce dernier voit dans ce musée le symbole d'une "nation tolérante". C'est "un musée universel, le premier du monde arabe", a résumé Jean-Luc Martinez, président du Louvre à Paris, qui avait fait le déplacement.

Son architecture est inspirée des médinas arabes avec un ensemble de 55 bâtiments blancs. Les visiteurs pourront déambuler dans des espaces de promenade surplombant la mer et sous un dôme de 180 mètres de diamètre, composé de 7850 étoiles en métal à travers lesquelles les rayons du soleil créent ce que Jean Nouvel appelle une "pluie de lumière", inspirée des palmeraies et des souks.

L'inauguration a eu lieu sous la houlette de l'homme fort des Emirats, cheikh Mohammed ben Zayed Al-Nahyane. L'ouverture du site est "un tournant décisif" dans les relations France-Emirats, a estimé le président français dans un entretien au journal Al-Etihad.

Pont interculturel

Contrairement à d'autres musées dont le parcours propose un classement par styles ou civilisations, celui-ci met en lumière les thèmes universels et les influences communes entre les cultures, de la préhistoire à nos jours. Dans une salle figurent ainsi côte à côte une feuille d'un Coran bleu du IXe siècle, une Torah yéménite de 1498 et deux volumes d'une Bible gothique du XIIIe siècle.

Mais la star du musée, selon ses promoteurs, est "La Belle Ferronnière", ce portrait de femme de Léonard de Vinci prêté par Le Louvre de Paris. Au total, 300 oeuvres ont été prêtées par treize musées français, dont "Autoportrait" signé Vincent van Gogh.

Coût de construction inconnu

De la collection permanente des Emirats, le musée exposera à l'ouverture 235 oeuvres, y compris "Le Bohémien" d'Edouard Manet. Parmi 28 pièces prêtées par des institutions du Moyen-Orient figure un buste monumental à deux têtes, vieux de plus de 8000 ans, venant du département des antiquités de Jordanie.

Des mesures exceptionnelles ont été prises pour assurer la sécurité et la conservation des oeuvres, alors que les températures extérieures excèdent les 40 degrés Celsius en été.

Le Louvre Abu Dhabi est le fruit d'un accord inter-gouvernemental signé en 2007 entre Paris et Abu Dhabi. D'une durée de trente ans, l'accord, qui inclut la marque Le Louvre et l'organisation d'expositions temporaires, totalise un milliard d'euros, sans compter le coût réel de construction que personne ne veut révéler.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS