Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les malentendants ont revendiqué leur droit au travail.

SGB-FSS

(sda-ats)

La Fédération suisse des sourds (FSS) a célébré samedi à St-Gall la Journée mondiale de la langue des signes 2016. Les personnes malentendantes ont revendiqué leurs droits au travail au travers d’une Deaf Pride, de discours et d’un riche programme culturel.

Une visite du Musée du textile traduite en langue des signes était notamment au menu de cette journée, a indiqué la FSS. Selon cette dernière, le chômage parmi les malentendants atteint 10%, soit trois fois plus que chez les entendants. Une campagne sur les réseaux sociaux a été lancée le 16 septembre afin d'attirer l'attention sur cette problématique.

En rejetant systématiquement les candidatures des personnes sourdes et malentendantes, les employeurs discriminent injustement toute une catégorie d'employés, écrit la FSS. Or ceux-ci peuvent apporter une vraie plus-value par rapport à des employés entendants, par exemple des capacités visuelles plus élevées que la moyenne ou une concentration plus importante puisque le bruit ne les dérange pas.

Jeudi et vendredi, des Cafés des signes ont été organisés à l'intention de la population saint-galloise. Des personnes sourdes y assuraient le service et donnaient des informations sur la surdité et la langue des signes.

La Suisse compte environ 10'000 sourds. Et près de 600'000 personnes sont malentendantes à divers degrés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS