Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'environnement, son artificialité et les contrastes qui en résultent sont notamment abordés par Aras Gökten (Allemagne), qui imagine une ville futuriste artificielle dans "Arkanum".

(sda-ats)

Les 20es Journées photographiques de Bienne ouvrent demain. Jusqu'au 22 mai, 20 expositions provenant de 11 pays sont à découvrir dans toute la ville.

Le thème de cette édition anniversaire est "Permis de construire": la construction de la réalité dans la photographie contemporaine sert de fil conducteur, expliquent jeudi les organisateurs dans un communiqué. A côté des expositions, des vernissages de livres, une table ronde et des discussions avec des artistes sont proposés ce week-end.

Reportages, installation interactive, post-photographie et questionnement du médium: la manifestation veut "démonter" la question de la (re)-construction de la réalité. L'environnement, son artificialité et les contrastes qui en résultent sont par exemple abordés par Aras Gökten (Allemagne), qui imagine une ville futuriste artificielle dans "Arkanum", Matt Kay (Afrique du Sud), Etienne Malapert (France/Suisse) et Farhad Rahman (Bangladesh).

Créateurs de fusées

Le thème de la construction est aussi traité à travers la production d'objets, par Catherine Leutenegger (Suisse) et Robert Ormerod (Grande-Bretagne). La première se demande, dans "New Artificiality", avec quelle précision il est possible de répliquer le réel, tandis que le second accompagne des créateurs de fusées amateurs lors de leur rendez-vous annuel en Ecosse.

Les autres angles proposés dans les diverses expositions, dont 12 premières mondiales, sont la construction des identités, la construction des biographies en Suisse, la construction de l'histoire et celle des images.

Le vernissage de la manifestation se tient demain: les expositions seront ouvertes de 17h à 21h. Samedi a lieu la "Journée des photographes", qui permet de discuter directement avec certains des artistes présents à Bienne. La manifestation sera ensuite ouverte du mercredi au vendredi de 12h à 18h et le week-end de 11h à 18h. La carte journalière coûte 20 francs et l'abonnement pour toute la durée du festival est vendu 30 francs.

ATS