Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Soudan et le Soudan du Sud se sont mis d'accord sur le partage de la manne pétrolière du Soudan d'avant partition, a déclaré le médiateur de l'Union africaine Thabo Mbeki dans la nuit de vendredi à samedi. Khartoum a confirmé l'accord, tout en précisant qu'il ne serait appliqué qu'après de nouvelles négociations.

Les deux voisins se sont mis d'accord sur le montant des redevances pétrolières que doit verser Juba pour acheminer son pétrole via les oléoducs du Nord, a annoncé un peu plus tôt le médiateur de l'Union africaine Thabo Mbeki.

"L'accord ne répond pas aux ambitions des deux parties. Son application débutera après la conclusion d'un accord sur les questions de sécurité", a déclaré à SUNA le porte-parole de la délégation sud-soudanaise Mutrif Siddig.

Le Soudan du Sud, qui a accédé à l'indépendance en juillet 2011, a besoin pour exporter son pétrole de le faire transiter par le territoire soudanais. En raison d'un désaccord persistant sur la tarification de ce transit pétrolier, Khartoum a saisi des cargaisons de pétrole sud-soudanais, provoquant la colère de Juba qui a décidé en représailles en janvier de suspendre sa production de pétrole.

Discuter sur les prochaines étapes

"Ce qu'il reste (à faire) maintenant, c'est de discuter des prochaines étapes, quand les compagnies pétrolières vont devoir se préparer à reprendre la production de pétrole et l'exportation", a déclaré M. Mbeki,

Cette annonce surprise survient quelques heures après celle de la rupture des pourparlers entre les deux délégations. Le négociateur en chef du Soudan du Sud Pagan Amum a notamment accusé Khartoum de demander une taxe de transit trop élevée.

Le Conseil de sécurité de l'ONU avait donné aux deux parties jusqu'à jeudi, sous peine de sanctions, pour résoudre l'ensemble de leurs contentieux sur le pétrole, la démarcation de la frontière et la région disputée d'Abyei.

L'Union africaine a donné aux deux pays jusqu'au 22 septembre pour résoudre le reste de leurs contentieux, a-t-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS