Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les célébrations des 60 ans de règne d'Elizabeth II ont pris fin mardi en Grande-Bretagne après quatre jours de festivités. Le jubilé de diamant s'est achevé sur une note plus solennelle avec une messe d'action de grâce en la cathédrale Saint-Paul.

Exceptionnellement, le siège au côté de la souveraine, qui est aussi cheffe de l'église anglicane, n'était pas occupé par le duc d'Edimbourg, lorsque l'archevêque de Cantorbéry a loué "les 60 ans de bons et loyaux services de sa Majesté, extrêmement astreignants, mais profondément joyeux". L'époux de la souveraine a en effet été hospitalisé en raison d'une infection urinaire.

A l'issue de la cérémonie, Elizabeth II a gagné dans une Bentley blindée, Westminster Hall, la grande salle d'apparat moyenâgeuse au coeur du palais du Parlement, pour un banquet en présence de 700 convives.

La reine au balcon

La reine a ensuite parcouru sous les vivats les artères londoniennes dans un des deux carrosses préparés pour l'occasion: un ouvert et un fermé, pour tenir compte des aléas de la météo.

Le prince Charles, héritier du trône, et son épouse Camilla ont été désignés par le protocole pour l'accompagner en l'absence de Philip, jusqu'au palais de Buckingham. En passant devant la statue de Victoria, seule monarque à ce jour à avoir passé plus de temps qu'Elizabeth (63 ans) sur le trône.

Concert à Buckingham

La reine a finalement salué depuis le balcon de Buckingham les dizaines de milliers de personnes agglutinées sous une pluie fine, avant la diffusion d'un message préenregistré à l'intention de ses sujets et des 2 milliards d'habitants du Commonwealth de 54 nations qu'elle préside.

"The show must go on", titraient mardi plusieurs journaux en référence à l'absence de Philip, mais aussi au concert donné lundi soir au pied du palais de Buckingham en présence des plus grandes stars de la scène britannique et mondiale, dont Paul McCartney et Elton John, anoblis par la reine.

ATS