Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 2500 membres de la Royal Navy, de l'armée et de la Royal Air Force ont défilé samedi devant la reine d'Angleterre Elizabeth II et son mari, le prince Philip, au château de Windsor. La parade s'est achevée avec une démonstration aérienne de 78 appareils.

Le défilé militaire à Windsor s'inscrit dans un programme de célébrations à l'occasion des soixante ans de règne d'Elizabeth II cette année.

Cette parade "est une occasion de souligner la relation unique entre la reine et les hommes et femmes des forces armées, ainsi que le rôle qu'elle occupe dans nos vies", a déclaré le général David Richards, chef de ces forces armées britanniques.

Polémique sur les invités

Dans le château de Windsor, situé à une heure de route à l'ouest de Londres, la souveraine britannique a reçu à déjeuner vendredi une cinquantaine de têtes couronnées, parmi lesquelles le roi de Bahreïn Hamad Ben Issa Al-Khalifa et le roi du Swaziland Mswati III, malgré une polémique suscitée par leur présence.

Les célébrations du jubilé doivent culminer au cours d'un long week-end férié, du 2 au 5 juin, pendant lequel la reine et les membres de la famille royale participeront à une grande parade sur la Tamise, au milieu d'une flottille d'un millier de bateaux de toutes sortes, venus pour certains de l'autre bout du monde.

Soutien populaire

Un sondage d'Ipsos Mori menée auprès d'un millier de Britanniques et publié samedi révèle que huit Britanniques sur dix soutiennent leur monarchie. Une minorité de 13% souhaite que le Royaume-Uni devienne une république.

Cette hausse hausse de popularité s'explique par l'effet conjugué du mariage du prince William et de Kate et du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

La région des Midlands (centre) apparaît comme la plus royaliste (89% d'opinions favorables), tandis que le soutien est moins marqué dans le sud du pays (76%), même s'il reste largement majoritaire. L'adhésion à la monarchie est plus fort parmi la population âgée.

ATS