Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Julian Assange est recherché par la justice suédoise qui souhaitait l'interroger à propos d'accusations de viol qu'il niait (archives).

KEYSTONE/EPA/FACUNDO ARRIZABALAGA

(sda-ats)

Les avocats de Julian Assange ont demandé vendredi à la justice britannique de lever le mandat d'arrêt britannique contre le fondateur de Wikileaks, réfugié dans l'ambassade d'Équateur de Londres depuis plus de cinq ans. La décision sera rendue le 6 février.

Recherché par la justice suédoise qui souhaitait l'interroger à propos d'accusations de viol qu'il niait, Julian Assange s'est réfugié dans l'ambassade d'Équateur à Londres en 2012. Le parquet suédois a depuis classé l'affaire d'accusation de viol.

Le mandat d'arrêt a perdu son objectif et sa fonction, ont plaidé les avocats de Julian Assange vendredi devant le tribunal de Westminster, à Londres. Ils ont évoqué les problèmes de santé de leur client, qui n'a pas accès aux soins médicaux, ne voit pas la lumière du jour, et souffre selon eux de problèmes aux dents, à l'épaule et de dépression.

Selon le parquet, le mandat d'arrêt britannique est toujours valide, car Julian Assange n'a pas respecté les conditions de la liberté sous caution qui lui avait été octroyée. Il a qualifié d'absurde la position défendue par les avocats d'Assange.

La police britannique a précisé qu'elle arrêterait M. Assange s'il sortait de l'ambassade équatorienne. Julian Assange craint d'être ensuite extradé et jugé aux Etats-Unis pour la publication par Wikileaks en 2010 de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS