Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe zurichois de banque privée Julius Baer acquiert Fransad, un gestionnaire de fortune genevois indépendant. La transaction conforte la position dominante de Julius Baer sur le marché suisse de la gestion de fortune indépendante et en Suisse romande.

Le montant de l'opération n'est pas révélé, a indiqué le groupe dans un communiqué paru mardi. Basé à Genève, Fransad complète WMPartners, la société de gestion de fortune indépendante actuelle de Julius Baer sise à Zurich: les forces clés et expertises mutuelles sur les deux sites pourront ainsi être exploitées.

Fransad poursuivra dans un premier temps ses opérations sous la marque existante. Les fondateurs demeureront au sein du conseil d'administration. Les dirigeants restent eux aussi en place et continueront de diriger l'entreprise selon la même stratégie centrée sur le client.

Les avantages potentiels d'une intégration plus poussée seront évalués ultérieurement, précise le groupe. La transaction confortera la position de Julius Baer sur le marché de la gestion de fortune indépendante en Suisse. Elle lui permet en outre d'élargir sa couverture géographique à la Suisse romande.

Fransad offre des services aux clients privés et aux offices familiaux suisses et étrangers. La société, qui emploie 19 personnes, gère des actifs d'une valeur de quelque 1,3 milliard de francs. Fondée en 2010, elle a connu une solide expansion ces dernières années, assure Julius Baer dans son communiqué.

D'autres acquisitions

Premier groupe suisse de banque privée, Julius Baer compte plus de 5000 collaborateurs répartis sur 50 sites dans 25 pays. Le total des avoirs de sa clientèle s'élevait fin juin 2015 à 369 milliards de francs, dont 284 milliards d'actifs sous gestion.

Le groupe a notamment repris en juillet Leumi Private Bank (LPB), soit les activités helvétiques de gestion de fortune de la banque Leumi, ainsi que celles de banque privée au Luxembourg.

Julius Baer a de plus achevé mi-septembre l'intégration des activités de gestion de fortune hors Etats-Unis et Japon de l'institut américain Merrill Lynch (IWM).

Pour rappel, toujours en attente d'un règlement, le conflit fiscal avec les Etats-Unis était venu ternir la performance semestrielle de Julius Baer. Constituant à ce titre une provision de 326 millions de francs, le gestionnaire de fortune zurichois a vu son bénéfice net chuter de 78% sur un an à 39,7 millions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS