Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La banque privée Julius Baer a de nouveau été victime d'un vol de données bancaires. Un collaborateur de l'établissement a été soupçonné, arrêté puis relâché. La banque n'a pas voulu préciser le nombre de données qui ont été transmises à l'Allemagne.

Jan Vonder Muehll, porte-parole de la banque privée, a confirmé à l'ats une information parue le même jour dans la "SonntagsZeitung". Le vol a été découvert grâce "à un renforcement des mécanismes de contrôles et à une enquête interne", explique dans le journal alémanique le CEO de Julius Baer, Boris Collardi.

Collaborateur dans le viseur

Le présumé coupable est un collaborateur d'un établissement de Zurich. Il a été arrêté puis relâché, a indiqué M. Vonder Muehll. Il semble avoir agi tout seul. Les données bancaires volées ont été apparemment copiées sur un CD et transmise au fisc de l'Etat allemand de Rhénanie du Nord-Westphalie.

Les autorités financières de ce Land avaient déjà obtenu en octobre 2010 un CD de données de Julius Baer. Elles avaient payé environ 1,5 million d'euros (environ 2 millions de francs) pour ce disque contenant des informations sur 200 clients de la banque, dont des Allemands qui fraudaient le fisc de leur pays.

En avril 2011, Julius Baer avait versé 50 millions d'euros aux autorités allemandes, mettant ainsi un terme aux investigations menées sur des fortunes allemandes non déclarées au fisc.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS