Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La banque privée zurichoise Julius Baer envisage de racheter d'autres établissements. Dans une interview parue samedi dans "Le Temps", le directeur général Boris Collardi, a déclaré que la Banque Sarasin remplirait en principe les exigences.

"Un seul acteur financier doit entrer en ligne de compte dans le rachat" de la Banque Sarasin, a ajouté Boris Collardi. "Cela n'aurait aucun sens" que Raiffeisen achète par un exemple un tiers du capital et Julius Baer les deux tiers restants.

Actuellement dans une logique de consolidation, Julius Baer reçoit des offres chaque semaine, dont beaucoup sont rejetées sur des critères de taille. "Nous observons des possibilités qui remplissent nos critères, sans précipitation et pas à n'importe quel prix", précise le directeur général.

Franc fort

Sur la question du relèvement par la BNS de son taux plancher à 1,30 franc pour 1 euro, le directeur général est "partagé". "A court terme, cela faciliterait la vie de tous les acteurs. Mais à moyen terme, peut-être faut-il s'adapter à un taux de 1,20 ou 1,25 et ajuster notre compétitivité", a précisé Boris Collardi.

ATS