Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Reprendre des textes sur internet et les insérer dans un travail de maturité sans citer la source ne pardonne pas. Le Tribunal administratif fédéral a confirmé l'échec d'un gymnasien vaudois et son exclusion de la session d'examens de maturité.
Il avait abondamment puisé dans l'encyclopédie en ligne "Wikipédia" pour rédiger son travail de "matu". Il avait également recopié sans mentionner correctement ses sources d'autres textes consultables sur internet. En janvier, la Commission suisse de maturité avait exclu l'étudiant de la session d'examens d'hiver 2010 en lui reprochant un "plagiat caractérisé".
Elle s'était référée aux directives applicables, qui prévoient que le travail de maturité est personnel et avait rappelé au candidat qu'il avait été mis en garde par son professeur.
Le TAF confirme la sanction et rappelle que, selon la jurisprudence, un plagiat est bien considéré comme une fraude au sens de l'ordonnance fédérale sur l'examen suisse de maturité. Débouté, l'étudiant devra payer 500 francs de frais de procédure en plus de ses frais d'avocat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS