Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les forces de sécurité emmènent un suspect après l'attaque.

KEYSTONE/AP/RAHMAT GUL

(sda-ats)

Au moins 11 soldats sont morts dans une attaque tôt lundi matin de l'Académie militaire d'Afghanistan à Kaboul. Revendiquée par le groupe Etat islamique (EI), celle-ci survient dans un contexte de grande tension et d'attentats en série.

Outre de 11 morts, le dernier bilan de l'attaque faisait état de 16 blessés, a indiqué le ministère de la Défense.

L'EI et les talibans ont renforcé leurs offensives ces derniers jours, faisant des centaines de morts et blessés et suscitant consternation et colère chez les habitants.

"Deux kamikazes se sont fait exploser, deux ont été tués par nos forces et un a été arrêté vivant", a détaillé le porte-parole du ministère, le général Dawlat Waziri.

L'EI revendique

L'EI a revendiqué "l'attaque-suicide" via un message de son organe de propagande Amaq sur le réseau Telegram. Cette attaque est la troisième en dix jours à peine dans la capitale afghane, après celle visant un grand hôtel le 20 janvier et l'explosion d'une ambulance piégée samedi au centre-ville.

L'attaque a commencé vers 05h00 par des tirs de roquettes et l'explosion d'un kamikaze, suivis de tirs d'armes automatiques et de RPG (grenades) contre le bataillon installé à l'entrée de la vaste enceinte. Selon un officier, le bataillon a riposté".

Le "Saint-Cyr" d'Afghanistan

L'Académie Marshall Fahim, vaste complexe situé dans l'ouest de Kaboul dans le district de Qargah, forme l'armée afghane depuis les cadets jusqu'aux officiers d'état-major. Elle est considérée comme le "Saint-Cyr" d'Afghanistan et également surnommée le "Sandhurst des Sables" - références respectives aux célèbres écoles militaires de France et du Royaume-Uni.

Elle avait déjà fait l'objet d'une attaque en octobre dernier: quinze jeunes recrues afghanes avaient alors trouvé la mort dans l'attaque d'un kamikaze.

Journée chômée

La présidence afghane avait décrété une journée chômée lundi à Kaboul "pour s'occuper des blessés" après le carnage provoqué samedi dans le centre-ville par une ambulance piégée qui a fait plus de 100 morts et 235 blessés.

L'attentat, revendiqué par les talibans, est l'un des pires à Kaboul ces dernières années. C'était - avant l'attaque de lundi - le troisième d'ampleur en huit jours en Afghanistan après l'attaque de l'hôtel Intercontinental le 20 janvier et celle de l'ONG Save The Children à Jalalabad (est) mercredi.

Le niveau d'alerte en vigueur depuis une dizaine de jours restait maximal lundi, selon de multiples sources de sécurité occidentales qui redoutent de nouvelles attaques. Les étrangers sont particulièrement visés par ces menaces ainsi que les lieux qu'ils fréquentent.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS