Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rome - Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi est arrivé dimanche à Rome. Cette visite, la quatrième en un peu plus d'un an, marque le deuxième anniversaire de la signature du traité d'amitié italo-libyen, qui a mis fin au contentieux sur la période coloniale.
L'avion du numéro un libyen a atterri vers 11h30 GMT à l'aéroport romain de Ciampino, avec une heure et demie de retard sur l'horaire prévu, a constaté un journaliste de l'AFP. Vêtu d'un costume arabe traditionnel, le colonel a été accueilli par le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini.
Les détails de sa visite n'ont pas été communiqués. Pour l'heure, seules deux rencontres sont inscrites à son programme lundi au côté de Silvio Berlusconi: la célébration de l'anniversaire du traité d'amitié signé le 30 août 2008, qui permet notamment le refoulement en Libye des candidats à l'immigration, et l'inauguration d'une exposition de photos sur l'histoire des relations italo-libyennes.
Les deux hommes, qui affichent leur amitié, se retrouveront ainsi lundi soir au centre hippique des carabiniers de Tor di Quinto, dans la banlieue nord de Rome, pour un spectacle équestre auquel sont conviés 800 invités, notamment du monde économique. Depuis la signature du traité, l'Italie est devenue le troisième investisseur européen en Libye. M. Kadhafi a fait venir un groupe folklorique berbère composé de 30 chevaux pur-sang et de leurs cavaliers.
En cette période de ramadan, le président du Conseil italien offrira à son hôte l'iftar, le repas de fin de jeûne, une fois la nuit tombée.
L'économie devrait être à l'ordre du jour des rencontres: le traité prévoit notamment des investissements italiens de cinq milliards de dollars en compensation de la période coloniale, dont trois milliards pour la construction d'une autoroute littorale de 1700 km en Libye. Vingt entreprises italiennes sont sur les rangs.
Le directeur général du groupe pétrolier italien Eni, Paolo Scaroni, a qualifié samedi la Libye, où l'entreprise prévoit 25 milliards d'euros d'investissements, de "pupille des yeux" du groupe pétrolier italien.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS