Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Kambundji 3e sur 200 m à Rome, Lea Sprunger seulement 8e

Très belle performance de Mujinga Kambundji lors du 200 m au meeting Diamond League de Rome. La Bernoise a fini 3e d'une course remportée par Marie-Josée Ta Lou.

Avec un chrono de 22''76, la sprinteuse est restée à quatre centièmes de son meilleur temps de l'année. Mais plus que le temps, c'est la place qui compte dans une course pas forcément des plus relevées il faut le reconnaître. Toujours est-il que la Bernoise a tenu longtemps dans le sillage de l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, très en forme ce printemps.

Mujinga Kambundji a pu rêver à la deuxième place jusqu'aux ultimes foulées avant de voir l'inusable Ivet Lalova-Collio la passer en toute fin de course. Ta Lou s'est imposée en 22''49, un temps moyen qui doit beaucoup au vent défavorable (-1,7 m/s).

Lea Sprunger en rodage

Moins heureuse que Kambundji, Lea Sprunger n'a pas franchement réussi sa rentrée sur 400 m haies. La Nyonnaise s'est classée 8e avec un temps très très moyen de 56''36.

La hurdleuse vaudoise a piétiné à deux reprises avant des haies, juste avant la mi-course et dans le dernier virage. L'athlète de 28 ans espérait descendre sous les 55''50 pour cette première course en extérieur, mais elle a vite dû déchanter. Pour son entraîneur Laurent Meuwly, la première partie de course est à garder: "Lea bafouille son rythme à la 8e haie et passe à 17 foulées au lieu de 15. Du coup, elle reste à ce rythme jusqu'à la fin et c'est terminé. Je pense que l'hésitation naît lorsque Russell la passe. Une course de rentrée mais il ne faut pas oublier que les autres filles avaient beaucoup plus de courses dans les jambes qu'elle."

Ce 400 m haies a été remporté par l'Américaine Georganne Moline en 53''97 devant Janieve Russell et Dalilah Muhammad.

Ronnie Baker impérial

Ronnie Baker a confirmé qu'il est bien le roi du sprint en ce début de saison outdoor. Vainqueur à Eugene en 9''78 avec un vent trop favorable, l'Américain a cette fois amélioré la meilleure performance mondiale de l'année en 9''93 sans le concours d'Eole (-0,4 m/s). Seul homme sous les dix secondes sur cette course, le sprinter de 24 ans a devancé le Français Jimmy Vicaut (10''02) et le chouchou du public, l'Italien Filippo Tortu (10''04). Déception pour Christian Coleman, seulement 4e en 10''06. Mais le recordman du monde du 60 m a amélioré son meilleur chrono de l'année.

Le 400 m haies masculin a offert une confirmation, celle de l'éclosion d'une star: le Qatari Abderrahman Samba. Vainqueur en 47''48, ce Mauritanien d'origine, naturalisé par l'émirat en 2016, a fusé sur la dernière ligne droite pour dépasser nettement le Norvégien Karsten Warholm (47''82). Auteur d'une meilleure performance en 47''57, le Qatari de 22 ans est donc allé encore plus vite pour signer la meilleure performance mondiale de l'année et battre au passage le record d'Asie.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.