Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Il faudrait que Kamil Stoch saute en arrière pour ne pas remporter la Tournée", a fait savoir Sven Hannawald, seul sauteur à avoir réussi le Grand Chelem (4 succès) sur la compétition, en 2001-2002.

L'Allemand pense que Stoch, au-delà de la victoire finale, parviendra lui aussi à rester invaincu sur les 4 concours.

Alors qu'il ne reste que l'étape de Bischofshofen (AUT), samedi, au programme, le Polonais ne montre aucun signe de fléchissement. Au contraire, il domine manche après manche, dans un style quasi parfait, en pilotage automatique. S'il reste concentré de la sorte jusqu'où bout, il deviendra bien le deuxième homme de l'histoire à avoir dominé les quatre concours, en 66 éditions. Beaucoup se sont cassé les dents sur le dernier obstacle, mais les experts estiment généralement que Stoch a la carrure pour aller jusqu'au bout.

La victoire finale, en tous les cas, ne peut quasiment pas lui échapper. Il compte 65 points d'avance sur son second, l'Allemand Andreas Wellinger. "Kamil écrase tout sur son passage en ce moment, un peu comme moi à l'époque. Il a toutes les cartes en main", a relevé Hannawald, aujourd'hui âgé de 43 ans.

En attendant, le sauteur polonais reste dans sa bulle, évite les interviews. "Je ne dois pas penser au record, mais juste faire mon travail", a-t-il dit. "Je serai quand même nerveux (à Bischofshofen). Nous ne sommes pas des machines." Andreas Wellinger l'exprime ainsi: "Kamil sera son seul adversaire." Reste à souhaiter que la météo ne perturbe pas la fête.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS