Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Katie Ledecky marche sur l'eau à Kazan en Russie ! Après ses titres sur 400 m, puis 1500m l'Américaine a décroché son troisième titre en dominant le 200m (1'55''16).

Celle qu'on surnomme "Michael Phelps au féminin", a devancé la star de la distance, Frederica Pellegrini (1'55''32, deuxième ce mercredi). Une autre américaine, Missy Franklin, prend la troisième place (1'55'49). Alignée également sur 800 m, Ledecky tentera de réaliser un quadruplé inédit dans l'histoire des Championnats du monde.

Elle avait survolé le 400 m et le 1500 m, battant deux fois le record du monde du 1500 m en séries puis en finale (15'25''48).

Elle a eu plus de mal sur le 200 m, une distance qu'elle commence seulement à apprivoiser. Mais elle a réussi à résister à Pellegrini, également médaillée d'argent sur la distance aux Mondiaux-2005 et 2013, et Franklin.

Ledecky était devenue championne olympique du 800 m libre à Londres en 2012, à seulement 15 ans.

Le Chinois Sun Yang a conservé son titre de champion du monde du 800 m nage libre, en s'imposant en 7'39''06. Sun, également sacré dimanche sur 400 m libre, a devancé l'Italien Gregorio Paltrinieri, qui a fini deuxième en améliorant le record d'Europe en 7'40''81. L'Australien Mack Horton a pris la 3e place en 7'44''02.

Le Chinois, âgé de 23 ans, s'est racheté après son échec sur 200 m libre. Il avait dû se contenter de la deuxième place, derrière le Britannique James Guy.

ATS