Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministère de l'Agriculture du Kazakhstan et des écologistes se sont alarmés mardi du fort déclin de la population de phoques en mer Caspienne. Le 25 mars, 35 de ces mammifères ont été retrouvés morts sur le rivage près de la ville de Baoutino.

"La population (de phoques) dans la mer Caspienne a récemment chuté. Cette baisse est due à des facteurs humains et des changements des conditions environnementales de l'habitat des phoques dans la Caspienne", a indiqué le ministère.

Les phoques de la Caspienne sont une espèce en danger. La population a chuté de plus de 90% depuis 1930, passant d'un million à environ 110'000, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature.

Braconnage et forages pétroliers

La population de ces mammifères est vulnérable en raison de la destruction de l'habitat dans cette mer d'Asie centrale fermée et à l'écosystème fragile.

L'hiver, les phoques migrent vers le Nord de la Caspienne pour mettre bas sur la glace peu épaisse de la mer, où ils sont menacés par des braconniers et des pêcheurs, ainsi que le développement des activités de forage pétrolier.

ATS