Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Keanu Reeves a étrenné vendredi soir le tapis rouge du 41e festival du cinéma américain de Deauville. La compétition opposera d'ici au 13 septembre quatorze films de réalisateurs indépendants des studios hollywoodiens.

L'acteur canadien, cravate noire sur costume clair et barbe légèrement grisonnante, a signé des dizaines d'autographes à son arrivée sur les célèbres "planches", où il a inauguré une cabine de plage à son nom. Un hommage devait être rendu lors de la soirée inaugurale à la star de "Matrix", âgée de 51 ans.

Keanu Reeves doit présenter samedi hors compétition "Knock, knock", un thriller "assez dur" d'Eli Roth, selon Bruno Barde, directeur de la programmation du festival.

Moins de stars

Diffusé hors compétition, le film à grand spectacle "Everest" fait l'ouverture du festival, après avoir fait celle de la Mostra de Venise mercredi. D'autres figures emblématiques de blockbusters américains sont attendues les jours suivants: Ian McKellen, 76 ans, le sorcier Gandalf dans "Le Seigneur des anneaux", ou encore Orlando Bloom, 28 ans, ("Le Seigneur des anneaux", "Pirates des caraïbes").

Mais les stars seront moins nombreuses à Deauville que les années passées, d'autant que Robert Pattinson, le vampire de la saga "Twilight", 29 ans, a annulé sa venue.

Benoît Jacquot président du jury

Le jury de cette 41e édition sera présidé par le réalisateur Benoît Jacquot. Il devra départager les quatorze films en compétition, dont six premiers films, tous réalisés par des cinéastes indépendants des studios hollywoodiens.

Y figurent notamment "99 Homes" de Ramin Bahrani, "Les chansons que mes frères m'ont apprises" de Chloé Zhao, "Cop Car" de Jon Watts, "Dope" de Rick Famuyiwa, ou "Day out of days" de Zoe Cassavetes.

ATS