Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Majlinda Kelmendi a ouvert le palmarès olympique du Kosovo avec la toute première médaille d'or du jeune pays des Balkans, dont c'est la première apparition dans une telle compétition.

La Kosovare, victorieuse en 8e de finale de la Bâloise Evelyne Tschopp, s'est imposée chez les moins de 52 kg.

Ultra-favorite dans sa catégorie, Kelmendi a tenu son rang de double championne du monde en dominant en finale la jeune Italienne Odette Giuffrida (21 ans). Elle a maîtrisé le combat en marquant d'entrée un yuko sur un fauchage puis en contenant son adversaire, invitée surprise de la finale.

Au gong de fin, Kelmendi s'est écroulée sur le tapis, en larmes, avant d'aller saluer la poignée de supporters kosovars présents qui n'ont cessé de l'encourager aux cris de "Ko-so-vo! Ko-so-vo!".

Première porte-drapeau de son pays vendredi soir lors de la cérémonie d'ouverture, Kelmendi (25 ans) vient placer son pays sur la carte de l'olympisme, deux ans après la reconnaissance officielle des instances kosovares par le CIO.

C'est une récompense logique pour ce petit gabarit aux nerfs d'acier, dont l'enfance a été marquée par la guerre: Majlinda Kelmendi domine sa catégorie depuis plusieurs saisons comme peu d'autres judokas, mis à part le Français Teddy Riner (+100 kg).

Il y a 4 ans à Londres, elle avait pris part à ses premiers JO mais sous étendard albanais, le Kosovo, petit état des Balkans né de la dislocation de la Yougoslavie, n'étant alors pas reconnu des instances internationales. Elle était sortie au deuxième tour.

L'air de Rio semble en tout cas lui réussir: c'est dans la ville brésilienne que Kelmendi avait remporté en 2013 son premier titre olympique, avant de récidiver l'année suivante. Et le public brésilien ne s'y est pas trompé, applaudissant chaleureusement la nouvelle championne olympique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS