Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le bilan de 33 morts pourrait encore s'alourdir (archives).

KEYSTONE/EPA/DANIEL IRUNGU

(sda-ats)

Trois femmes et un homme ont été sortis vivants jeudi des décombres d'un immeuble qui s'est effondré il y a six jours à Nairobi. Un petit miracle salué par les applaudissements de la foule alors que la tragédie a déjà coûté la vie à au moins 33 personnes.

Une première rescapée, localisée jeudi matin, avait pu être dégagée de l'immeuble en milieu d'après-midi. Trois autres personnes, deux femmes et un homme, ont à leur tour été récupérés en début de soirée.

"Cela nous donne l'espoir qu'il y ait d'autres personnes (en vie) là-dessous et nous espérons les sortir de là. Nous faisons tout notre possible", a déclaré le chef de la police de Nairobi, Japheth Koome.

Mardi, un bébé de sept mois avait été retrouvé indemne après avoir passé près de 80 heures dans "une bassine, enveloppée dans une couverture", selon la Croix-Rouge kényane.

Encore 80 disparus

Le bilan de la catastrophe est désormais de 33 morts, quatre nouveaux corps ayant été découverts mercredi soir. Ce bilan pourrait encore s'alourdir car près de 80 personnes manquent toujours à l'appel.

Le bâtiment de six étages s'est affaissé sur lui-même vendredi soir dans le quartier populaire de Huruma, au nord-est de la capitale kényane, en raison de pluies torrentielles et de la mauvaise qualité de la construction.

ATS