Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov se sont déjà rencontrés à plusieurs reprises à Genève (ici en septembre 2013).

KEYSTONE/AP pool reuters/LARRY DOWNING

(sda-ats)

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry rencontrera son homologue russe Sergeï Lavrov vendredi à Genève. Les discussions porteront entre autres sur le conflit en Syrie et la crise en Ukraine, a annoncé mercredi son porte-parole.

Le chef de la diplomatie américaine séjournera dans la ville du bout du lac jusqu'au 29 août, a précisé John Kirby. Le porte-parole s'exprimait devant la presse à Abuja, au Nigeria, où M. Kerry achève une visite avant de se rendre en Arabie saoudite.

Le secrétaire d'Etat avait évoqué lundi cette possible rencontre lors de son étape à Nairobi, au Kenya. "Nous menons actuellement des discussions, qui se déroulent depuis plusieurs semaines, et j'espère que nous sommes sur le point de terminer ces discussions, d'une manière ou d'une autre", avait-il alors déclaré.

Sauver la trêve

Lors d'une visite de M. Kerry à Moscou mi-juillet, les deux puissances s'étaient mises d'accord sur des "mesures concrètes", restées confidentielles, pour sauver la trêve et combattre les djihadistes de l'Etat islamique (EI). John Kerry avait promis fin juillet des annonces pour le début du mois d'août sur cette éventuelle collaboration militaire américano-russe.

Le 16 août, le porte-parole du département d'Etat Mark Toner avait également fait état de discussions en cours: "Nous continuons à parler avec la Russie (...) d'un cessez-le-feu national sérieux, d'une ouverture totale à l'aide humanitaire et d'une reprise des négociations (entre le régime syrien et l'opposition) à Genève", en référence à la feuille de route internationale pour trouver une porte de sortie à la guerre en Syrie.

Washington et Moscou co-président le Groupe international de soutien à la Syrie (GISS), qui réunit une vingtaine de pays et s'est donné en novembre une feuille de route pour la paix, entérinée par une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU. Un organe de transition politique était prévu pour le 1er août, ainsi qu'une Constitution et des élections d'ici mi-2017. En février, le GISS avait aussi arraché un accord de cessation des hostilités mais qui a volé en éclats.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS