Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Khashoggi: les eurodéputés pointent du doigt le prince héritier saoudien, réclament des sanctions

"Le contrôle absolu que Mohammed Ben Salmane Al-Saoud exerce sur ses services de sécurité rend hautement improbable l'hypothèse d'une opération menée à son insu ou en dehors de son contrôle", écrivent les eurodéputés dans le texte de la résolution.

KEYSTONE/EPA SAUDI ROYAL PALACE/BANDAR ALGALOUD / SAUDI ROYAL PAL

(sda-ats)

Le Parlement européen a jugé jeudi "hautement improbable" que le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul ait été mené à l'"insu" du prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane. Il a demandé aux Etats membres de prendre des sanctions contre Ryad.

L'UE et les Etats membres doivent se préparer à "imposer des sanctions ciblées", estiment également les eurodéputés dans une résolution adoptée par 325 voix pour, une contre et 19 abstentions. Ils demandent aussi "un embargo sur les armes" à l'échelle de l'UE.

"Le contrôle absolu que Mohammed Ben Salmane Al-Saoud exerce sur ses services de sécurité rend hautement improbable l'hypothèse d'une opération menée à son insu ou en dehors de son contrôle", écrivent les eurodéputés dans le texte de la résolution.

Répression à grande échelle

L'"assassinat" de M. Khashoggi s'inscrit selon eux "dans le contexte d'une vague de répression à grande échelle contre les défenseurs des droits humains, des avocats, des journalistes, des écrivains et des blogueurs de premier plan".

Cette répression "s'est intensifiée depuis que le prince héritier Mohammed Ben Salmane s'emploie à renforcer son contrôle sur les services de sécurité nationaux", ajoutent-il.

Jamal Khashoggi a été tué au consulat saoudien à Istanbul, où il s'était rendu le 2 octobre pour des formalités administratives.

Après avoir nié sa mort, Ryad, sous la pression internationale, a avancé plusieurs versions. D'abord une "rixe" ayant mal tourné, puis un meurtre commis lors d'une opération "non autorisée" et dont le prince héritier, considéré comme l'homme fort du royaume, n'avait pas été informé.

Où est le corps?

Réagissant pour la première fois en public à l'affaire, qui provoque un tollé international et écorne l'image du royaume saoudien, Mohammed Ben Salmane a qualifié mercredi ce meurtre d'"incident hideux" et promis que "la justice prévaudra".

Le Parlement européen appelle dans sa résolution les autorités saoudiennes à "révéler où se trouvent les restes du journaliste". Il rappelle que "la pratique systématique de disparitions forcées et d'exécutions extrajudiciaires constitue un crime contre l'humanité".

"Si la disparition et l'assassinat de Jamal Khashoggi sont attribués à des agents saoudiens, tant les individus que les institutions étatiques devront en répondre", préviennent les eurodéputés, qui réclament "une enquête internationale indépendante et impartiale".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.