Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La rançon versée se monterait à entre 15 et 30 millions de francs.

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

De faux plombiers qui font main basse sur des dizaines de millions de francs en kidnappant en France la fille d'un convoyeur de fonds, retrouvée saine et sauve après rançon: c'est le scénario d'une rocambolesque affaire d'enlèvement entre Lyon et la Suisse.

La police cantonale vaudoise a confirmé l'information vendredi dans un communiqué. Les faits se sont déroulés jeudi en fin de journée. Etudiante à Lyon, dans l'est de la France, la jeune femme, âgée de 22 ans, a été découverte par les gendarmes, jeudi à 21h40, au bord d'une route sur la commune de Tramoyes, à une vingtaine de kilomètres de Lyon.

Très "choquée", elle leur raconte alors avoir été enlevée à 18h30 dans son appartement à Lyon par deux hommes qui s'étaient fait passer pour des plombiers, selon une source proche de l'enquête menée en France par la police judiciaire.

La victime affirme que ses ravisseurs l'ont séquestrée dans leur véhicule. Pendant ce temps, selon une source policière, "des personnes se disant en lien avec les ravisseurs" contactent au téléphone son père français qui travaille en Suisse pour une société de transport de fonds, et lui réclament une rançon.

Domicilié à Annemasse, dans les Alpes françaises, le convoyeur était justement en train d'effectuer une tournée avec son fourgon blindé rempli d'argent, d'après la radio française Europe 1 qui a révélé l'information.

Rançon remise à Chavornay (VD)

D'après les premiers éléments de l'enquête, le père accepte alors de se rendre au rendez-vous fixé par les malfrats, sur un parking à la hauteur de Chavornay (VD) sur l'autoroute A1, précise le communiqué de la police cantonale vaudoise. C'est là qu'il leur remet la rançon, à savoir le contenu du fourgon.

Toujours selon la police vaudoise, trois hommes masqués ont fait main basse sur les fonds avant de s'enfuir dans une voiture garée sur ce parking de Chavornay, au nord de Lausanne. "Les voleurs - des hommes cagoulés et armés - ont braqué le conducteur puis ont fui vers une destination inconnue et n'ont pas été rattrapés", selon son communiqué.

"Il n'y a pas eu de blessés", précise la police. Ils sont partis dans un véhicule SUV 4x4 de type Porsche de couleur foncée, détaille la police.

Entre 15 et 30 millions de francs

Selon une autre source policière, le butin, toujours en cours de vérification, s'élèverait "entre 15 et 30 millions de francs". Une autre source a confirmé à l'AFP que le contenu du fourgon avait entièrement disparu. Aucune interpellation n'était intervenue vendredi à la mi-journée dans cette affaire, ni en France, ni en Suisse.

Toujours choquée, la jeune femme était entendue vendredi matin par les enquêteurs français. "Nous n'avons pas de raison de mettre en doute sa parole", a déclaré une source proche du dossier, pour qui "on est dans du grand banditisme". Et "beaucoup de points restent à éclaircir", souligne-t-on alors que "l'enquête ne fait que démarrer et va prendre du temps".

La police vaudoise a lancé un appel à témoins et une enquête a été ouverte, ajoute-t-elle dans son communiqué. Ce spectaculaire incident a nécessité l'intervention de douze patrouilles de la gendarmerie vaudoise et des inspecteurs de la police de sûreté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS