Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Ukraine accuse la Russie de soutenir militairement et financièrement les rebelles séparatistes dans l'est du pays (archives).

KEYSTONE/EPA/ROMAN PILIPEY

(sda-ats)

L'Ukraine a interdit jeudi une émission télévisée russe sur la chasse et la pêche sportive, car des épisodes montraient un officier des services de renseignements russes. Leur apparition sur la télévision nationale est prohibée par les autorités ukrainiennes.

L'émission "Chasseur et Pêcheur HD" a été interdite, car elle enfreint les conventions européennes, selon le service de presse du conseil national ukrainien de la radio et de la télévision.

Deux épisodes diffusés en février montraient un officier des services de renseignements des forces armées russes (GRU), a indiqué l'organisme. Cette décision intervient après une série de mesures qui interdisent déjà aux chaînes de télévision ukrainiennes de diffuser des émissions ou films russes qui critiquent l'Ukraine.

Depardieu interdit

L'Ukraine a également interdit d'antenne une dizaine d'artistes, majoritairement russes, mais aussi étrangers parmi lesquels l'acteur Gérard Depardieu, devenu citoyen russe en 2013 et qu'elle considère comme une "menace pour la sécurité nationale".

En décembre, les autorités ukrainiennes avaient interdit les livres russes faisant à leurs yeux l'éloge du Kremlin et de ses dirigeants ou défendant "des opinions totalitaires", un épisode qui a exacerbé la guerre que se livrant les deux pays dans le domaine culturel.

La Russie n'avait pas fait de commentaire jeudi soir après cette nouvelle interdiction.

L'Ukraine figure à la 107e place du classement mondial de la liberté de la presse 2016 de l'organisation Reporters sans frontières (RSF), qui se base sur une liste de 180 pays.

La Russie est régulièrement accusée par Kiev et les Occidentaux de soutenir militairement et financièrement les rebelles séparatistes dans l'est de l'Ukraine. Moscou, visée par une série de sanctions de l'Union européenne pour son rôle dans le conflit, dément fermement. Le conflit séparatiste a fait près de 10'000 morts depuis avril 2014.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS