Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'actuel président du gouvernement genevois Pierre Maudet s'était notamment rendu à Abidjan il y a quelques mois pour la rencontre des patrons africains (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Le Forum des patrons africains, sommet qui rassemble plus de 1500 participants, ne reviendra pas en 2019 à Genève comme prévu. Mais les acteurs locaux souhaitent pouvoir récupérer dès 2020 cette rencontre annuelle qui aura lieu en mars prochain à Kigali, au Rwanda.

Lancé en 2012, le Forum avait été organisé pendant trois ans dans un hôtel genevois. Avant d'être délocalisé en 2016 à Abidjan puis de revenir en 2017. La réunion devait alterner chaque année entre Genève et l'Afrique.

Une délégation emmenée à Abidjan par l'actuel président du Conseil d'Etat genevois Pierre Maudet, alors comme ministre de l'économie, devait s'en assurer. Face à la "croissance considérable" du Forum, il faut identifier une "unité" de site qui permette d'accueillir et d'héberger "plus de 1500 participants", a dit mercredi à l'agence Keystone-ATS le directeur général adjoint de la Chambre de commerce, d'industrie et des services de Genève (CCIG) Vincent Subilia.

Les organisateurs "ont considéré, à regret pour Genève, que Kigali offrait les garanties" demandées, a-t-il ajouté, confirmant une information de la Tribune de Genève. Cette année, quelque 1600 personnes étaient présentes et elles devraient être plus nombreuses encore en 2020.

Politiques ou patrons

"On doit se battre avec l'émergence de nouveaux acteurs comme le Rwanda qui devient un centre d’affaires pour toute l'Afrique", affirme M. Subilia. Selon lui, l'Etat de Genève et les acteurs privés sont "alignés" dans la volonté de récupérer la rencontre qui attire une "clientèle haut de gamme". "Nous sommes en contact étroit avec les organisateurs".

Mais il faudra être innovant, ajoute M. Subilia. "Nous allons démarrer le travail sans attendre", dit-il. Selon les estimations, les retombées économiques pour Genève s'établissaient à 1,5 million de francs par édition.

En 2017, le conseiller fédéral Johann Schneider-Amman avait participé à la rencontre. Celle-ci a accueilli plusieurs chefs d'Etat ou de gouvernement et des dizaines de ministres africains aux côtés de nombreux patrons de la région.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS