Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Séoul - Le numéro un nord-coréen Kim Jong-Il s'est entretenu avec son homologue chinois Hu Jintao dans un hôtel de Changchun, dans le nord-est de la Chine. Il a ensuite pris le chemin du retour, ont annoncé samedi des médias sud-coréens.
Des responsables sud-coréens ont assuré que Kim Jong-Il avait obtenu de Pékin une aide diplomatique et économique massive pour son économie chancelante, affectée par de graves inondations. Par ailleurs, selon le responsable du renseignement sud-coréen, "la Chine a semblé vouloir afficher devant les Etats-Unis et la Corée du Sud sa forte alliance avec le Nord (la Corée du Nord)", après la série d'exercices militaires américano-sud-coréens en mer Jaune.
Le leader nord-coréen, dont les déplacements sont entourés du plus grand secret, aurait aussi obtenu l'aval de son allié chinois à sa succession par son propre fils, croient savoir les médias sud-coréens.
Deuxième depuis celle effectuée début mai cette année, la visite en Chine du dirigeant nord-coréen, qui serait accompagné de son fils cadet et probable successeur Kim Jong-Un, selon Yonhap, intervient alors que les spéculations sur sa succession s'accélèrent.
La télévision YTN et l'agence de presse sud-coréenne Yonhap ont indiqué qu'un convoi d'une vingtaine de voitures, protégé par dix véhicules de la sécurité chinoise, avait quitté l'hôtel de Changchun à 09h05 locales (02h05 en Suisse) et se dirigeait vers l'université agricole de cette ville.
Ces manoeuvres avaient suivi le torpillage en mars d'un navire de guerre sud-coréen, tuant 46 marins, attribué à Pyongyang.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS