Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Kirghizstan: des milliers de réfugiés continuent de fuir le pays

New York - Des milliers de personnes traumatisées continuent de fuir les violences interethniques au Kirghizstan. Plus de cent mille réfugiés ont cherché leur salut en Ouzbékistan ou sont bloqués à la frontière, selon l'ONU, qui a dénoncé le caractère orchestré des troubles.
La présidente par intérim du Kirghizstan, Rosa Otounbaïeva, a assuré que les violences dans le sud du pays entre Kirghizes et Ouzbeks diminuaient et qu'une force de maintien de la paix n'était pas nécessaire pour ramener le calme.
Mais dans la soirée, des tirs d'artillerie ont été à nouveau entendus, à Och, dans le sud du Kirghizstan, selon un journaliste de l'AFP sur place.
Des milliers de déplacés fuyant les violences, principalement des femmes et des enfants ouzbeks, se pressent à la frontière avec l'Ouzbékistan. Plus de 100'000 personnes se sont réfugiées en Ouzbékistan, d'après les Nations unies, après les violences qui ont fait depuis cinq jours 178 tués et 1866 blessés.
Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), citant des informations de ses équipes sur le terrain, a fait état mardi soir "de plusieurs centaines de morts".
Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), évoquant une "poudrière ethnique", a lui estimé à environ 275'000 les personnes déplacées dont 75'000 se sont réfugiées en Ouzbékistan.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.