Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bichkek - Les chefs des partis d'opposition du Kirghizstan ont émis des doutes sur les résultats du référendum sur la nouvelle constitution. Selon des chiffres provisoires, le texte a été adopté par plus de 90% des votants.
"Je doute fort que les données de la Commission électorale correspondent à la réalité, étant donné que des observateurs de notre parti sur place donnent des informations contraires", a déclaré Adakhan Madoumarov, chef du parti Boutoun Kirghizstan, proche du président déchu Kourmanbek Bakiev.
L'ancien ministre de l'intérieur a jugé que les chiffres étaient "irréels" et accusé le gouvernement par intérim de "falsifications massives". D'autres responsables de l'opposition ont également fait part de leur circonspection.
Selon des résultats publiés par la Commission électorale sur son site internet et portant sur 96,85% des bureaux de vote, les électeurs kirghiz se sont prononcés à 90,65% en faveur de la constitution établissant une démocratie parlementaire et à 8% contre ce texte.
En dépit des récents affrontements interethniques meurtriers entre Kirghiz et Ouzbeks dans le Sud du pays, les nouvelles autorités ont maintenu cette consultation pour tenter d'asseoir leur légitimité, après s'être emparées du pouvoir début avril.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS