Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Komax a enregistré une hausse de 11% à 360 millions de francs du chiffre d'affaires de ses activités poursuivies en 2014. Le groupe industriel lucernois précise que ce chiffre ne tient pas compte de la division solaire, vendue aux cadres, et que les valeurs de l'an dernier ont été corrigées afin de permettre la comparaison.

Les entrées de commandes des activités poursuivies ont progressé de 6,9% à 367,7 millions de francs, a indiqué le groupe mardi. Les résultats annuels et le rapport détaillé seront publiés le 24 mars.

Dans le détail, la division de fabrication de câbles (Komax Wire) a vu ses entrées de commandes progresser de 12,5% à 302,6 millions de francs. La croissance corrigée des effets d'acquisition s'est inscrite à environ 7%.

"Après un premier semestre déjà réjouissant, la demande a encore progressé pendant les six mois suivants, soutenue par la bonne tenue du secteur automobile", ajoute Komax. Les autres marchés de débouchés tels que le secteur des appareils ménagers, de l'électronique et des biens de télécommunications ont également affiché une solide performance.

Les régions Europe, Afrique et Asie ont enregistré une croissance vigoureuse en 2014. En revanche, l'Amérique du Nord et du Sud n'ont pas fait aussi bien.

La Chaux-de-Fonds: report de commandes

Dans le segment des techniques médicales, Komax Medtech a enregistré un tassement de 13,2% de la demande, à 65,1 millions. Le groupe explique ce recul par des reports dans les commandes, qui ont handicapé notamment la production du site de la Chaux-de-Fonds. Les sites aux Etats-Unis et en Malaisie ont connu une bonne année.

La cession de Komax Solar à la direction de cette unité a pris effet au 1er octobre 2014. Komax reste pour l'heure actionnaire de cette ancienne division à hauteur de 25%.

Le groupe prévient que l'entreprise subira le contrecoup de l'abandon par la Banque nationale suisse (BNS) du taux plancher de 1,20 franc pour un euro. La direction souligne toutefois que Komax a par le passé toujours su absorber les variations monétaires. Des mesures supplémentaires seront mises en oeuvre pour équilibrer dépenses et revenus, ainsi que pour couvrir les fluctuations des taux de change.

Komax est convaincu de pouvoir compenser ses pertes de change à terme et de toujours réaliser une large part de création de valeur en Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS