Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des troupes de l'OTAN au Kosovo (Kfor) ont tiré jeudi des gaz lacrymogènes pour disperser plusieurs centaines de Serbes qui occupaient un poste-frontière avec la Serbie. Ils ont utilisé des blindés pour retirer des barricades de fortune.

Selon la police kosovare, un Serbe a été tué par balles et deux autres blessés jeudi dans l'ouest du Kosovo dans un litige apparent de propriété. Celle-ci a ouvert une enquête et a "déjà identifié un assaillant présumé, qui est en liberté", qui serait un Kosovar albanais.

Sur le terrain, des soldats allemands et autrichiens de la Kfor, vêtus d'équipements anti-émeutes, sont intervenus pour démanteler le barrage érigé par des Serbes près du village de Jagnjenica, près de la ville de Zubin Potok à une centaine de kilomètres au nord de Pristina.

Les Serbes du Kosovo, qui refusent de reconnaître l'indépendance de l'ancienne province autonome yougoslave proclamée en 2008, ont dressé des barrages à deux postes-frontières avec la Serbie en juillet.

Une dizaine de camions et de véhicules blindés de transport de troupes de l'OTAN ont été déployés au poste de Brnjak revendiqué par les Serbes.

ATS