Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mitrovica - Des soldats de l'OTAN et des policiers ont fait usage de grenades lacrymogènes pour séparer Serbes et albanophones à Mitrovica lors de manifestations contre des élections dans la partie serbe du Kosovo. Il s'agit des plus graves incidents depuis l'indépendance du pays.
Les policiers kosovars ont tirés des grenades lacrymogènes pour disperser des foules violentes tandis que des militaires de la Kfor et des policiers de l'Union européenne en tenue antiémeute étaient déployés sur le pont de la rivière Ibar. Ce pont sépare la partie nord, aux mains de la minorité serbe, du secteur sud, contrôlé par les albanophones.
Ces derniers protestaient contre la tenue d'élections locales dans la partie serbe du Kosovo sur laquelle le gouvernement de Pristina n'a aucune autorité. Le scrutin a la bénédiction du gouvernement serbe de Belgrade, qui n'a pas reconnu l'indépendance unilatérale du Kosovo en 2008.
La situation reste précaire dans le nord du Kosovo depuis l'indépendance en février 2008 et neuf ans après des bombardements de l'OTAN contre la Serbie pour faire cesser les attaques contre les civils albanophones. Les quelque 120'000 Kosovars serbes refusent toujours de coopérer avec les institutions kosovares et la mission européenne Eulex.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS