Toute l'actu en bref

Henrik Kristoffersen n'a pas tardé à rebondir. Deux jours après une rare élimination à Kitzbühel, le prodige norvégien du slalom s'est imposé à Schladming.

Le Scandinave de 22 ans a raflé la mise devant son grand rival Marcel Hirscher, à l'issue d'une nouvelle bataille au sommet entre les deux meilleurs slalomeurs du monde. Et comme quasiment à chaque fois, c'est Henrik Kristoffersen qui a eu le dernier mot pour quelques centièmes (0''09), au grand dam du Poulidor autrichien, neuf fois 2e cet hiver dont quatre fois derrière le Norvégien.

Marcel Hirscher n'a d'ailleurs jamais battu Henrik Kristoffersen "à la régulière" cet hiver en slalom. Ses deux succès dans la discipline ont ainsi été obtenus en l'absence de son rival à Kitzbühel, où le Norvégien avait été éliminé, et à Levi, où Kristoffersen avait dû déclarer forfait en raison d'un conflit avec sa Fédération.

Dans une ambiance toujours aussi survoltée, avec quelque 50'000 spectateurs amassés aux abords de la piste autrichienne, le podium a été complété mardi soir par Alexander Khoroshilov. Un Russe qui a réussi l'exploit de terminer à moins d'une seconde (0''63) des deux extraterrestres du slalom.

En s'imposant mardi soir sous les projecteurs de la Planai, Henrik Kristoffersen a signé sa 15e victoire en Coupe du monde, sa troisième à Schladming après 2014 et 2016. Il n'est d'ailleurs que le troisième coureur à conserver son titre dans le slalom le plus coté de l'hiver, seuls Reinfried Herbst (2009 et 2010) et Alberto Tomba (1997 et 1998) ayant réussi tel doublé par le passé.

Ce slalom a aussi permis à Reto Schmidiger de sortir de l'oubli. Ancien grand espoir du ski suisse, double champion du monde juniors du slalom en 2010 et 2011, le Nidwaldien a pris une encourageante 13e place mardi soir. Il y est parvenu au prix d'une sacrée remontée sur le second tracé (+14 rangs), dont il a même signé le troisième chrono.

Ce résultat va faire un bien fou au moral de Reto Schmidiger, englué dans une spirale de contre-performances depuis de nombreuses saisons. Le coureur d'Hergiswil n'avait d'ailleurs plus été aussi bien classé depuis janvier 2012 et une autre 13e place à Adelboden.

Cela s'est moins bien passé mardi soir pour les autres Suisses en lice. No 1 helvétique en slalom, Daniel Yule n'a pas pu enchaîner un nouveau top 10, se contentant de la 15e place. Auteur d'une spectaculaire cabriole en fin de premier tracé, qu'il a bouclé... sur le dos après avoir été déséquilibré à deux portes de l'arrivée, le skieur du val Ferret n'a pas pu se relancer sur le second parcours.

Les deux autres Valaisans, Luca Aerni et Ramon Zenhäusern, sont également restés en deçà des attentes, se classant respectivement 23e et 25e. Ils ont au moins marqué quelques points, ce qui n'a pas été le cas du Vaudois Marc Rochat et du Grison Marc Gini, tous deux éliminés sur le second tracé.

ATS

 Toute l'actu en bref