Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe vaudois Kudelski recueille les premiers fruits de la restructuration amorcée l'automne dernier. Le spécialiste des systèmes d'accès sécurisés des contenus numériques et interactifs a réduit sa perte nette lors du premier semestre et revu à la hausse ses objectifs annuels.

Kudelski a dégagé une perte nette de neuf millions de francs lors des six premiers mois de l'année, soit une amélioration de 2,5 millions par rapport à la même période de 2011, a indiqué le groupe basé à Cheseaux. Ce résultat inclut des frais de restructuration de 19,8 millions de francs.

Le chiffre d'affaires a reculé de 4% à 388,3 millions de francs. Les fluctuations des monnaies ont eu un impact secondaire. En prenant en compte les cessions d'activités intervenues l'an dernier, les revenus à taux de change constant sont stables, selon le groupe.

Objectifs revus

Les efforts de réduction de coûts, la croissance sur les marchés émergents et un environnement monétaire plus stable permettent à Kudelski de voir l'avenir de manière positive. Le groupe a ainsi relevé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice.

Le groupe table sur un résultat d'exploitation hors coûts de restructuration dans une fourchette comprise entre 50 et 65 millions de francs et sur un chiffre d'affaires de 855 à 875 millions de francs. A fin février, Kudelski attendait EBIT entre 35 et 50 millions et un chiffre d'affaires entre 830 et 855 millions.

Les nouvelles initiatives se développent bien, a estimé le patron du groupe André Kudelski, qui y voit "une base solide pour la suite". Le groupe mise sur la nouvelle unité de propriété intellectuelle, qui gère un portefeuille de plus de 4000 brevets dans le monde. Le lancement de l'unité de cybersécurité est prévue pour novembre.

Restructuration en cours

La restructuration lancée en octobre suit son cours. Les économies sur les frais opérationnels ont atteint 42,6 millions de francs au premier semestre sur un objectif annuel de 90 millions de francs.

Ces 18 derniers mois, le groupe a biffé 167 emplois. 96 postes ont été supprimés en Suisse au premier semestre, ce qui met un terme au programme prévu dans le pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS