Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré un premier semestre attendu dans le rouge, Kudelski garde le cap au niveau de ses objectifs annuels et table sur un résultat d'exploitation positif, hors coûts de restructuration (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Le spécialiste de la sécurité numérique Kudelski s'attend à une perte au niveau opérationnel et net pour le premier semestre 2018. Le groupe valdo-arizonien a souffert d'une forte saisonnalité et de coûts de restructuration importants.

Au cours des six premiers mois de l'année, Kudelski a mis en place les mesures décrites lors de la présentation des résultats 2017. Le programme de restructuration lié à la transformation du groupe se déroule "conformément au plan, avec des coûts associés importants", indique l'entreprise mercredi dans un communiqué.

L'intégration de Conax et de Nagra a permis d'éliminer des doublons et de renforcer le portefeuille de solutions du groupe. Les deux marques conservent cependant leur présence sur le marché.

Kudelski a également conclu un accord de licence avec NFL Enterprises, représentant la ligue nationale de football américain, avec qui elle était en bisbille depuis janvier 2017. Les termes financiers de l'accord n'ont pas été divulgués.

Skidata revendique désormais 10'000 sites équipés, dont 300 nouvelles installations au premier semestre 2018. Le groupe signale cependant que malgré ce "développement significatif", la saisonnalité s'est avérée plus forte que les années précédentes.

Présence renforcée dans la cybersécurité

En parallèle, Kudelski a renforcé la présence dans la cybersécurité sur les marchés américain et européen. Le groupe a notamment ouvert un bureau à Zurich et a établi de nouveaux partenariats avec des acteurs importants de l'industrie.

Lors de la présentation des résultats 2017, Kudelski avait averti que l'activité de cybersécurité, dans laquelle le groupe investit fortement, "devrait encore continuer à générer des marges de contribution substantiellement négatives en 2018". La direction avait alors indiqué s'attendre à un retour à la rentabilité pour 2020.

Dans le domaine de l'internet des objets (IoT), le groupe évoque de "lourds investissements dans l'établissement d'un écosysteme autour de sa plateforme de sécurité", et la conclusion de partenariats avec des acteurs clés, notamment le concepteur de puces de navigation et de radiocommunication zurichois U-blox.

Malgré la perte opérationnelle et nette attendue, les objectifs 2018 restent en ligne avec les annonces précédentes, avec un résultat d'exploitation de 30-45 millions de dollars (environ autant en francs) avant coûts de restructuration.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS