Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kuoni, numéro un helvétique du voyage, prévoit de nouvelles suppressions d'emplois en Suisse pour l'année en cours, selon son patron Peter Rothwell. Entre 30 et 60 postes devraient être biffés en raison de la baisse des affaires dans le secteur domestique.

"A moins que les affaires ne reprennent subitement l'ascenseur, l'évolution sera semblable à celles des deux dernières années, a indiqué le directeur général du voyagiste dans une interview parue dans la "SonntagsZeitung et "Le Matin Dimanche".

Il précise que les économies en personnel se font "principalement en tirant parti des fluctuations naturelles". Il s'agit d'emplois administratifs, comme dans les centrales d'appel, tâches de plus en plus reprises par les filiales.

Sans espoir pour l'Italie et l'Espagne

Pour mémoire, les ventes en Suisse ont fléchi l'an dernier de 10,7% et de 14% en Europe du Sud, affectées par la crise de l'euro et la chute massive de la demande vers l'Afrique du Nord. L'an passé, 60 postes ont ainsi été supprimés en Suisse.

"Nous nous préparons à une sortie de la Grèce de l'euro", signale Peter Rothwell. Des discussions sont en cours dans cette éventualité. En Italie et en Espagne, le groupe pourrait envisager de vendre ses unités. "Je ne vois guère de lueur d'espoir", déclare-t-il, évoquant la situation de ces deux pays.

ATS